A website from the Massachusetts Historical Society; founded 1791.
close
-
The Adams Papers Digital Edition is undergoing active maintenance while we work on improvements to the system. You may experience slow performance or the inability to access content. We apologize for any inconvenience this may cause. We will endeavor to return to full capabilities as soon as possible.

Browsing: Papers of John Adams, Volume 6


Search for a response to this letter.

Docno: ADMS-06-06-02-0288-0001

Author: Dumas, Charles William Frederic
Recipient: First Joint Commission at Paris
Recipient: Adams, John
Date: 1778-08-18

C. W. F. Dumas to the Commissioners

[salute] Messieurs

Depuis mes dernieres,1 il ne s'est rien passé ici qui valût la peine de vous l'écrire. Cela ne veut pas dire cependant, que je n'aie tous les jours quelque occasion d'agir pour le bien général, et par conséquent de fréquenter tous les jours l'hôtel de F——, de recevoir des intelligences et des Lettres, et d'en dormer des Extraits,2 qui passent quelque fois au Cabinet, mais le plus souvent, et même régulierement, dans certains Ports: et en servant ainsi le grand Allié de l'Union, je suis persuadé de la servir ellemême: Mais le détail de toutes ces choses, infini en lui-même, vous seroit inutile et ennuyant; outre qu'il est de nature à ne pas devoir être exposé, sans nécessité, au sort d'une Lettre. Le Chevalier3 votre ami la sait en partie. J'ai bien reçu de sa part, par les mains de M. l'Ambassadeur la Gazette d'Yorktown4 que Mr. Franklin m'a fait la faveur de lui envoyer pour moi; et la Gazette de Leide de ce jour en est toute remplie. Voici, Messieurs, copie de la Lettre que j'écrivis hier à Mr. Van Berkel Pensionnaire d'Amsterdam,5 notre bon ami. Je viens de la montrer au g——F——, qui en est fort content.
Le vaisseau de mes amis, dont j'ai eu l'honneur de vous parler il y a quelque temps,6 est parti. Je l'ai chargé d'un paquet pour le Congrès, et d'une Lettre de recommandation pour l'Officier commandant du Port où il abordera. Si son voyage est heureux, cela encouragera beaucoup de gens à l'imiter, et à répandre l'abondance, et par conséquent le bon marché des merchandises en Amérique.

[salute] J'ai l'honneur d'être avec le plus respectueux dévouement, Messieurs, Votre très humble & très obéissant serviteur

[signed] Dumas
J'envoie demain un autre paquet en Amérique, par la voie préscrite anterieurement.