A website from the Massachusetts Historical Society; founded 1791.
close
-
The Adams Papers Digital Edition is undergoing active maintenance while we work on improvements to the system. You may experience slow performance or the inability to access content. We apologize for any inconvenience this may cause. We will endeavor to return to full capabilities as soon as possible.

Browsing: Papers of John Adams, Volume 11


Search for a response to this letter.

Docno: ADMS-06-11-02-0193-0001

Author: Dumas, Charles William Frederic
Recipient: Adams, John
Date: 1781-04-14

From C. W. F. Dumas

[salute] Monsieur

Quoique je n'aie encore vu personne, je prends néanmoins la plume, pour avoir l'honneur de vous dire, qu'après y avoir bien murement pensé depuis que nous nous sommes quittés, il me semble que vous ne pourrez vous passer, pour éviter tout blâme et inimitié, lorsque { 258 } vous viendrez ici pour la démarche en question, de faire votre premiere visite chez M. l'A—— de F—— afin de lui donner connoissance verbale de votre derniere Commission et Lres. de Cr——, et de la nécessité indispensable où vous vous trouvez d'en donner connoissance directe et immediate à ceux à qui elles s'adressent. Ainsi, sans soumettre la démarche même et son détail essentiel à d'autre vue et détermination que la vôtre seule, vous conserverez l'amitié et les bons offices personnels (qu'il faut bien distinguer des Ministeriels, pour lesquels il faudroit un Ordre de sa Cour), que pourra vous rendre la seule personne qui soit dans le cas, pour le présent, de les avouer et témoigner hautement. Au lieu que l'omission de cette politesse diplomatique, et l'aveu froid qui s'ensuivroit immanquablement vis-à-vis de ceux ici, qui déferent de plus en plus aux avis de l'A——, qu'on n'a aucune connoissance de votre mission, &c. feroit sûrement un effet plus ou moins nuisible et mortifiant, en détruisant, ou du moins reculant pour longtemps, ce que nous voulons avancer. Voilà, Monsieur, ce que je crois devoir vous conseiller positivement, tant pour votre agrément personnel dans la suite, que pour le bien de la chose, comme une chose qui ne sauroit être d'aucune mauvaise conséquence, ni, ce que vous appellez a precedent.
On me mande de Paris: “Nous allons vous envoyer une Escadre au Texel. Elle sera bien commandée. Nous commençons à espérer, que les 5 Vx. de Ligne et les 2 m. hommes que nous envoyons au Cap, y arriveront avant Johnston, qui d'ailleurs n'est pas de force à se mesurer avec nos 5 Vx.
J'ai l'honneur d'être avec un très-grand respect, Monsieur Votre très-humble & très-obéissant serviteur
[signed] Dumas