A website from the Massachusetts Historical Society; founded 1791.
close
-
The Adams Papers Digital Edition is undergoing active maintenance while we work on improvements to the system. You may experience slow performance or the inability to access content. We apologize for any inconvenience this may cause. We will endeavor to return to full capabilities as soon as possible.

Browsing: Papers of John Adams, Volume 12


Search for a response to this letter.

Docno: ADMS-06-12-02-0211

Author: Digges, Thomas
Recipient: Adams, John
Date: 1782-03-20

From Thomas Digges

[salute] Sir

I am just arrivd here from London, and instead of personally waiting upon You I make so free as to send a messenger with this and its inclosure together with a few late News Papers.
I have a matter of publick moment to mention to You; As well as to speak to a private affair of consequence to myself which will I think lead me in a very few days to Dr. F at Paris. My present purpose is to beg for half an hours conversation with You. I am at present, and shall be for tomorrow, totally unknown in the Hotel, a line { 340 } directed for me, or any message to the Gentn who arrivd this night and lodges in the Room No 10 will be duly attended to.

[salute] I am with Great Respect Sir Your very Ob Servt

[signed] T. Digges
RC (Adams Papers); addressed: “John Adams Esqr”; endorsed: “M. Diggs Letter from the first Bible.” and “Mr Hartley.”; by John Thaxter: “Mr. Hartley Feby. 19. March 11th. 1782.”

Docno: ADMS-06-12-02-0212-0001

Author: Dumas, Charles William Frederic
Recipient: Adams, John
Date: 1782-03-20

From C. W. F. Dumas

[salute] Monsieur

L’incluse pour vous m’est parvenue je ne sai d’où ni comment avec une Gazette de Rotterdam où l’on a inséré la Requête des Negociants de la dite Ville à leurs Magistrats. Je suppose qu’il y en a une pareille sous ce couvert. Vous aurez vu par les gazettes, qu’avanthier pareille démarche s’est faite à Leide par 64 Negociants et Fabriquants. J’ai lieu de croire, que demain il en sera présenté une semblable par les Commerçants combinés des villes de cette Province, aux Etats d’Hollde. et Généraux.1 On m’a donné la substance de la Résolution prise à Amsterdam. A un seul terme près, dont on pourroit vouloir abuser, j’en suis content. Il dependra toujours de vous, Monsieur, qu’on n’en abuse pas avec succès, en refusant d’entrer en conférence et explication à moins que préalablement on ait accepté Vos Lettres de Creance, et que vous soyiez écouté sous le Caractere que ces Lettres constatent.
Je pense qu’après-demain la matiere sera tout de bon sur le tapis. En attendant, pour ne pas donner des lumieres aux curieux indiscrets, qui voudroient visiter cette Lettre, je n’ose y mettre diverses bonnes choses que je sais.1
Je crois vous devoir avertir, que selon ce qu’on m’a assuré, le Sr. Wentworth est parti cet après-dîner pour Amsterdam, où il lui reste, dit-il, quelques affaires à régler, et qu’il a envoyé le gros de son bagage, par Rotterdam à Anvers, où il continuera peut-être de résider: car il ne lui sera pas permis de venir et résider ici pour le présent; le sujet prétexté de sa venue ici étant terminé, ainsi que j’en suis informé de la meilleure part. Je suis avec tous les sentimens de respect & d’attachement que vous connoissez Monsieur V. t. h. & t. o. S.
[signed] Dumas
J’ai fait un très-grand usage de votre excellente Lettre du 14. Mais je ne puis vous le dire que de bouche, quand nous nous verrons.3
{ 341 }